Telle une Marie Kondo du marketing, ma voisine t’aide à vendre mieux.

Vendre mieux

Une Marie Kondo du marketing pour vendre mieux. Oui mais encore?

Pas besoin de présenter Marie Kondo, tout le monde la connaît. 

Par contre tout le monde ne connaît pas ma voisine. Elles font toutes les deux du désencombrement un art de vivre. 

Oui. 

Ma voisine est home-organiser. Tu prends rendez-vous avec elle, tu lui parles de toi, de ta maison, de tes espaces, de tes problèmes. 

Elle a une écoute attentive et sans jugement pour que tu puisses t’ouvrir à elle et lui expliquer ce qui te fait sentir mal chez toi. Tu lui racontes ce que tu souhaiterais changer. 

Mais pourquoi? 

Tu es très bien chez toi, me diras-tu. Pas besoin de curieux qui viennent se mêler de tes affaires. 

C’est très simple. 

Le but du désencombrement et du rangement n’est pas d’avoir la maison parfaite pour accueillir les invités. 

Non. 

L’objectif est que chacun se sente bien chez soi. On peut presque le voir comme une thérapie qui suscitera la joie et te redonnera l’envie de profiter pleinement de ta maison.

Ok.

Pour cela, tous ces objets ou meubles, qui te font détourner le regard à chaque fois que tu les vois parce qu’ils n’ont rien à faire là, doivent disparaître. 

Tu vois de quoi je parle, n’est-ce pas?

De cette sensation, ce mal-être que tu ressens en te disant:

Il faut vraiment que je m’en débarrasse!

Très bien. 

Et pourquoi je te parle de tout ça?

Cette même sensation désagréable, c’est celle que ressentent tes visiteurs quand ils arrivent sur ton site web. 

Ils tombent sur certaines expressions qui n’apportent rien et ils fuient, ils détournent le regard.

C’est pareil que ce qui t’arrive avec tes meubles et tes objets en trop. 

Alors, STOP!

Place au désencombrement pour vendre mieux!

Elimine tous ces mots, ces phrases, ces expressions qui ont comme unique conséquence d’affaiblir ton message et détourner l’attention de ton lecteur. 

Voici 2 conseils pour améliorer tes textes:

  1. Trie les mots sur le volet en ayant toujours à l’esprit de transmettre toute la valeur que tu apportes. Le reste ne sert à rien!
  2. Identifie un objectif pour chaque texte que tu écris. Ça te donnera le fil conducteur pour mener ton lecteur là où tu le désires.  

C’est ça aussi le copywriting!

Si tu es le.a meilleur.e, démontre-le!

Il y a un tas de phrases et d’expressions qui peuvent te donner une fausse impression d’autorité mais qui en réalité te décrédibilisent complètement auprès de tes lecteurs. 

Pourquoi? 

Ce sont des phrases bateau et très “old school” que les gens continuent à copier-coller de site en site pensant faire ce qu’il faut sans vraiment réfléchir à l’impact que ça peut avoir. 

Si tu considères vraiment que ta marque est la meilleure du marché, plutôt que de l’écrire, je t’encourage à le montrer à ton lecteur. De cette façon tu te démarqueras de la plupart de tes concurrents et en plus tu inspireras la confiance en te basant sur des faits concrets.  

Ce n’est évidemment pas la seule expression toute faite à bannir. 

Alors, allons-y! Finis les:

  • Entreprise jeune et dynamique
  • Leader dans son secteur depuis 25 ans
  • La qualité, notre raison de vivre
  • Forts de notre expérience dans le secteur X
  • Nous nous mettons au service de nos clients
  • Equipe multidisciplinaire
  • Nous nous adaptons à tous vos besoins
  • Offre exclusive à ne pas manquer
  • C’est l’outil par excellence
  • Nous collaborons avec les meilleurs experts
  • Bienvenue! (ou bienvenue sur mon site/blog!) en début de page d’accueil

La liste est longue mais l’important c’est que tu comprennes l’idée pour que tu puisses les identifier. Ce genre d’expressions sont de vrais “répulsifs à clients”. Tomber sur une phrase comme ça c’est perdre tout intérêt instantanément.  

Une bonne résolution serait de nettoyer tes textes de toutes ces horreurs. Comme apès une séance de Home Organising, tu te sentiras léger et tu auras les idées bien plus claires. 

Bon débarras!

Mais ce n’est pas tout…

Les superlatifs, avec parcimonie ou pas du tout

Il n’y a rien de plus important, de plus grand ou de plus imposant qu’un superlatif. 

En effet. 

Il n’y a qu’un “meilleur“, un “favori“, un “maximum” ou n’importe quel adjectif suivi des mots “le plus…“. C’est donc très tentant d’essayer d’occuper cette place et de se présenter comme “le plus…” quelque chose.

Mais (parce que ce n’est jamais si simple), ça peut vite donner une impression de vendeur de tapis à ton potentiel client. 

L’utilisation des superlatifs dans tes textes peuvent vite donner l’effet contraire à l’effet recherché. Tes lecteurs peuvent vite déchanter et ne pas croire un seul mot de ce que tu leur racontes. Et ils auraient raison…pourquoi croire ces propos creux que tu leur présentes.

Alors je ne dis pas que tu ne peux pas les utiliser mais uniquement avec beaucoup de prudence. 

Une bonne pratique? 

Quand l’envie te vient de parler au superlatif, tu pourrais t’habituer à te demander:

Pourquoi?

  • tes matériaux sont de la plus haute qualité?

Est-ce qu’ils sont fait à la main?, Est-ce dû à leur provenance?, Est-ce qu’ils ont une durée de vie plus longue (si oui, de combien?), …

  • ton service est-il le plus rapide?

Il est plus rapide par rapport à quoi? En combien de temps peux-tu le faire?, …

  • tu travailles avec les meilleurs experts?

Pourquoi devrais-je te croire?, Qu’est-ce qui les rend meilleurs?, Quelle expérience ont-ils?, …

Parce que non.

Ce n’est pas la même chose de dire:

Livraisons de pizzas les plus rapides de la ville.

Que de dire:

Ta pizza livrée chez toi en moins de 20 minutes. 

Alors, oui.

Si tu désencombres tes textes de tous ces clichés, tu vas devoir te poser et réfléchir à ce que tu peux écrire à la place. 

C’est embêtant. 

En fait, pas du tout.

Pour cela, pas de secret, place au naturel. Rien de tel que de te présenter tel.le que tu es et de parler des choses simplement mais de manière authentique

Personne ne veut de phrases toutes faites et vagues.

Tes clients veulent ressentir des émotions, ils veulent pouvoir se reconnaître dans ce que tu racontes et être touchés

Identifie un objectif pour chaque texte que tu écris

La meilleure façon pour ne pas avoir recours à des phrases toutes faites qui font fuir tes clients, c’est de te demander ce que tu attends d’eux.

  • Pourquoi écris-tu ce texte?
  • Quel est ton but? 

En répondant précisément à ces deux questions, tu devrais réussir à trouver des choses intéressantes à leur dire. 

Si tu ne sais pas, peut-être que tu n’as pas les idées assez claires et que tu pourrais commencer par une petite mise au point. 

  • Qui est ton public cible
  • Quels sont tes produits ou services?
  • Sont-ils suffisamment bien définis? 
  • Correspondent-ils aux attentes de ton public? 
  • Que cherches-tu avec tes articles de blog?
  • As-tu défini le customer journey de tes clients potentiels? 
  • Pourquoi écris-tu cette newsletter?
  • Ce que tu postes sur les réseau sociaux fait-il partie d’une stratégie? 

Prenons un exemple. 

Tu veux écrire ta section “A propos” ou “Qui sommes-nous?”. Tu n’y vois pas trop d’intérêt mais tu as vu que cette section existe sur la plupart des sites que tu visites donc tu veux faire pareil. 

Ok. 

A ton avis, est-ce que ton lecteur veut

  1. connaître ta vie dans les moindre détails et voir des photos de ton enfance?
  2. découvrir ce que ton produit ou service peut faire pour lui et vérifier pourquoi TU es la bonne personne pour l’aider ou lui résoudre ses problèmes? 
  3. se rassurer en lisant que tu es le.a meilleur.e photographe paysagiste de ta région depuis des mois et que c’est suffisant pour le convaincre de travailler avec toi. 

Je ne vais pas te mentir.

J’ai l’espoir secret que tu aies choisi la deuxième option… 😉

C’est d’ailleurs dans cette deuxième option que tu auras l’occasion de montrer à ton public cible que tu le connais bien et que tu pourras lui raconter que ton produit ou service est pensé pour lui. 

J’ai pris l’exemple de la page d’à propos mais j’aurais pu prendre n’importe quel autre exemple. 

Tous tes textes doivent avoir un objectif. 

Tu dois réfléchir à ce que tu attends de ton lecteur avant de commencer à écrire. C’est la meilleure façon d’avoir un contenu authentique, convaincant et qui te ressemble. 

Fini les clichés?

Qu’est-ce que tu penses de tout ceci?

Tu es prêt.e à prendre ta cape de “text-organiser” et commencer à désencombrer tes textes pour ne garder que l’essentiel? 

Ne crains pas la simplicité et n’aie pas peur que tes textes soient “tous nus” ou pas assez “remplis”. Si tu ne vois rien d’autre à ajouter c’est que peut-être que c’est suffisant. 

>> Si le rangement ce n’est pas ton truc et que tu as besoin d’aide pour désencombrer, réorganiser et donner du sens à tes textes, contacte-moi et on en discute!

Et sinon?

>> Il y a aussi des clichés qui te rendent dingue parce qu’ils sont vides de sens? Partage-les en commentaire!

Bon ok. 

>> Si tu n’en n’as rien à cirer des textes qui t’aident à vendre mieux mais que, par contre, ta maison aurait bien besoin d’un bon souffle d’air frais (au sens imagé, sinon il te suffit d’ouvrir tes fenêtres!).

Ma voisine, c’est Isalouette et elle se fera un plaisir de t’aider à te sentir mieux chez toi!

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Regarde ces articles qui peuvent t’intéresser:

Tu es resté.e sur ta fin? 

Rejoins ma communauté de copywriting en français. 

Ici, pas de spams, juste quelques emails de temps en temps quand je pense que je peux t’apporter quelque chose à propos d’écriture persuasive. 

3 réflexions au sujet de “Telle une Marie Kondo du marketing, ma voisine t’aide à vendre mieux.”

  1. Ouah !
    Moi qui aime les espaces désencombrés, je n’avais pas pensé à mes textes !
    Merci pour ces excellents conseils, je ferai désormais attention à ne pas trop en mettre et à enlever les superlatifs !
    Je n’y aurais jamais pensé sans ton article …
    Au plaisir d’une prochaine lecture instructive 🙂

    Répondre
  2. J’adore ton article car j’ai parfois la sensation désagréable du surfait, quand je lis un article. J’ai plutôt une écriture assez simple, donc pas beaucoup de désencombrement à prévoir mais je garde l’astuce en tête. Je pense surtout qu’il faut avoir le vocabulaire de sa cible.

    Répondre

Laisser un commentaire