[COPYWRITING] 5+1 erreurs à éviter si tu veux réussir à convaincre tes clients potentiels

convaincre tes clients

J’étais au parc cette semaine, assise dans l’herbe. Il y avait plusieurs groupes de parents et enfants qui prenaient le goûter. 

Une petite fille a attiré mon attention. 

Elle était là, debout, près de plusieurs adultes et elle parlait depuis un certain temps.

Mais…

A qui parlait-elle? En fait, personne ne l’écoutait et ça faisait un bon moment que ça durait mais elle continuait sans se démonter. 

Le truc, c’est qu’elle avait commencé son récit sans attirer l’attention, sans dire vraiment à qui elle s’adressait (il y avait plusieurs personnes dans le groupe).

Elle y ajoutait un paquet de détails pratiquement sans faire de pause pour respirer, …

Une des dames, la maman sans doute, s’est finalement adressée à elle en lui disant:

“Tu veux quelque chose ma chérie?”

“Non”.

Et la petite est partie avec un grand sourire toute contente et satisfaite, complètement imperméable à l’ignorance dont on avait fait preuve envers elle. 

Mais où tu veux en venir, Nadia?

Je ne comprends rien là.. 🤔

Simple.

Imagine que tu es la petite fille et que son récit c’est le message que tu essaies de transmettre via ton site web, tes réseaux sociaux, tes pubs, tes flyers, tes emails,…

Si tu ne fais pas attention à quelques détails dont on va parler plus bas, tu risques d’avoir droit à la même ignorance de la part de tes clients potentiels.

Ce serait dommage.

Surtout après avoir mis tant d’efforts à préparer les produits ou services que tu leur proposes. 

#1 Arrête de parler de toi

Alors je sais, ton activité, tes produits, tes services sont tes petits bébés que tu as créés de tes petites mains.

Tu en es fier.e, tu veux le crier au monde entier pour les convaincre d’acheter chez toi et pas chez les autres.

Sauf que…

Ça ne marchera pas. 

📌Ce n’est qu’en trouvant les mots justes, que tu arriveras à convaincre tes lecteurs d’acheter tes produits ou de contracter tes services.

Et c’est là qu’intervient le copywriting

Pourquoi?

Tes prospects, comme toi et moi d’ailleurs, veulent qu’on leur parle Á EUX, qu’on s’occupe d’eux, qu’on s’intéresse à eux.

Ils te demandent d’éveiller des émotions en eux pour les convaincre qu’ils ne se trompent pas.

Eux pas toi, tu vois? Tu vas leur vendre ton produit ou service mais en leur parlant d’eux. 

Ok, mais comment?

➊ Montre à tes potentiels clients que tu comprends leurs problèmes et leurs besoins mais qu’en plus, tu sais comment y remédier (grâce à tes produits ou services évidemment).

Il faut donc que les problèmes ou besoins dont tu parles soient liés à ce que tu proposes hein, on se comprend!

➋ Décris-leur comment ils se sentiront une fois qu’ils auront fait appel à toi ou à tes services.

C’est là que tu leur parles de tous les avantages et bénéfices qu’ils vont pouvoir tirer de ton produit ou service. 

➌ Crée en eux une image mentale pour qu’ils réussissent à imaginer comment ils se sentiront à ce moment-là et tu les auras convaincu.

Il faut les aider à se mettre en situation, qu’ils n’aient qu’à fermer les yeux pour imaginer cette situation améliorée que tu leur proposes. 

homer simpson GIF

Faisons le test

Vas voir les textes de ton site web, tes pubs, tes emails, … et regarde combien de fois tu parles de toi au lieu de parler de ton client. 

Et bien c’est autant d’occasions perdues de lui montrer qu’il.elle compte pour toi. 😉

#2 Mais tu vends à qui en fait?

Si ta réponse est “à tout le monde”, je t’invite à faire une pause et à aller jeter un oeil à mon article sur le public cible.  😉

Donc, non. 

Ton client n’est pas tout le monde.

Mais l’as tu bien identifié, en profondeur je veux dire? Connais-tu son âge, son sexe, son métier, ses intérêts, ses problèmes, ses besoins, ses frustrations? Sais-tu s’il a des enfants, dans quelle région il habite, ses hobbies, ses peurs, …

Plus tu as de détails sur lui, plus il te seras simple de lui parler et de créer une relation avec lui. 

Et concrètement, ça donne quoi?

➊ Quand tu écris tes textes, pense à ce client idéal comme si tu lui parlais. Imagine que tu lui expliques les choses directement à lui.

➋ Parle-lui simplement, avec des mots et des expressions qu’il comprend et avec lesquelles il se reconnaît. Sans ça, tu mets une barrière entre vous. 

➌ Humanise tes textes en y ajoutant de la chaleur, du dialogue, en parlant à la 2ème personne (du singulier ou du pluriel, ça c’est à toi de voir).

Tu devrais ainsi créer un dialogue bien plus chaleureux et confortable que la plupart des textes que l’on trouve sur le web. 

#3 N’écris pas des grands textes trop denses

Le gros pâté c’est sur la tartine, pas dans tes textes! 

Je ne parle pas de la longueur de ton texte dans son entièreté. Il peut être long, voire très long, tout dépend de ce que tu écris et de comment tu l’écris.

Ce que je veux dire c’est que tu dois aider ton lecteur à lire en diagonale. Nous sommes tous.tes des personnes pressées qui ne veulent pas perdre 1 seconde de leur temps précieux. 

Facilite-leur une lecture en diagonale pour leur donner envie d’en savoir plus et de découvrir l’entièreté de ton contenu. 

Comment les aider à trouver ce qu’ils cherchent?

➊ En écrivant des paragraphes courts, n’oublie pas que beaucoup de tes lecteurs utilisent peut-être une tablette ou un smartphone.

Les paragraphes doivent comporter moins de 4 lignes et essaie d’alterner des paragraphes d’1, 2 et 3 lignes. 

➋ Les titres doivent ressortir. Ton lecteur veut parcourir la structure de ton contenu rapidement.

Utilise également des styles différents pour rendre la hiérarchie visible.

➌ Fais ressortir certains mots ou messages importants en utilisant du gras ou de l’italique par exemple. 

Ton objectif doit être qu’en lisant tes titres et tes mots et expressions mis en avant, ton lecteur ait compris l’essentiel de ton message.  

Tout ceci aidera à mieux scanner tes textes, éveiller de l’intérêt et motiver à lire plus attentivement. 

#4 Tu ne génères pas la confiance de tes clients potentiels

De nos jours, on est tous habitués à voir partout des avis de clients, des nombres d’étoiles. On peut faire nos curieux, avoir des détails, savoir ce que les autres clients pensent. 

Avant (et encore maintenant hein), comment on faisait? Avant d’acheter un article ou un service, on demandait autour de nous. Tout simplement.

Tu connais un bon ostéo? Je dois faire réparer ma voiture, tu sais où je peux aller? J’aimerais faire une formation en photo, t’as un endroit à me conseiller?

On veut se rassurer!

Ou en d’autre mots, ton client veut avoir confiance en toi. Donne-lui des raisons pour le faire. 

Ok, mais comment?

Mets des témoignages de clients satisfaits et contents et si c’est avec leur prénom et une photo, c’est encore mieux!

Des vrais hein!

Il n’est pas question de mentir! De toutes façons ça finirait par se savoir. 

➋ Si tu es paru.e dans la presse ou autre média ou que tu travailles avec des références dans ton secteur, montre leurs logos.

Parle de toi dans une section faite pour ça, sans ennuyer et de préférence en lien avec ce que tu fais aujourd’hui ou tes produits ou services. 

On adore savoir à qui on a à faire, tes clients aussi. 

Je t’enteeeends… 😆

Noon, je ne contredis pas ce que j’ai dit dans le #1. Ici, il s’agit de te présenter, ça n’a rien à voir avec le fait que tous tes textes tournent autour de toi, ton entreprise, tes choix, tes réussites. 

Tu vois la différence?

#5 Es-tu sûr.e d’avoir tout dit?

Ne permets pas que ton potentiel client s’en aille avec des questions, des doutes ou des objections. Tu as l’occasion d’y répondre dans tes textes.

Il est là et il te lit, profites-en!  

S’il s’en va, c’est parce qu’il lui manquait quelque chose.

Que ce soit dans tes fiches de produits, tes textes de vente ou autre. Donne-lui toutes les informations qui sont intéressantes pour lui et qui pourraient servir à le convaincre.

Mais… 

Pas question de le bombarder de caractéristiques hein. 

Et comment tu sais ce que tu dois ajouter?

Simple. 

Base-toi sur les questions que l’on te pose, surtout si elles reviennent souvent.

Si tu n’as pas l’occasion d’échanger avec tes clients, fais des sondages sur tes listes, tes réseaux sociaux, dans les commentaires des articles, …

Ton potentiel client veut savoir si tes articles sont faits à la main, si tes composants sont d’origine Européenne, si ta technique est rare ou vient d’une recette familiale? Dis-lui!

Ne fais pas l’erreur de supposer qu’il est sensé tout savoir. Ton lecteur ne lit pas tout ce que tu écris sur toutes tes pages et/ou tous tes articles.

Mais attention ⚠️⚠️

Il ne faut pas non plus tomber dans l’extrême inverse. Ne noies pas ton lecteur d’un excès d’information, tu le ferais fuir à coup sûr. 

Pose des questions à tes clients et à tes lecteurs, sur tes réseaux sociaux, dans tes emails, oralement, dans des sondages, …

Scrute les témoignages (les tiens et ceux de ta concurrence directe) à la recherche d’information utile que tu pourrais utiliser. 

Crée une petite enquête de satisfaction de temps en temps pour voir ce que tu peux améliorer. 

#5+1 Dommage, ils sont partis…

Last but not least.

Tout ceci est bien joli mais ça ne fonctionne que si ton lecteur ou potentiel client l’accepte d’écouter (lire) ce que tu lui racontes.

Oui…

Ne pas travailler l’accroche de ton texte comme elle le mérite peut te coûter très cher.

Tu n’as que quelques secondes pour convaincre un lecteur de rester sur ta page et découvrir ton texte. Je dis page mais c’est la même chose pour un email, une pub, un flyer, …

Alors ne te loupe pas.

Attire son attention et accroche-le comme il faut!

Comment je fais pour qu’il me lise? 

➊ Réfléchis au plus gros problème ou frustration de ton potentiel client et que ton produit ou service résout ou apaise

➋ Prépare le bénéfice ou avantage le plus génial que ton produit ou service apporte

➌ Ajoute l’objection la plus importante que ton prospect peut avoir par rapport à ce que tu proposes

==> Mélange le tout et sors ta plus belle proposition de valeur! 

Tu pourras l’utiliser comme titre d’email, d’article, de page, comme slogan, comme bannière, … à toi de voir où elle fonctionnera le mieux! 

Conclusion 

J’espère que tous ces conseils vont t’aider à améliorer tes textes pour réussir à convaincre tes clients plus naturellement.

N’hésite pas à me laisser un commentaire 👇en me disant ce que tu penses de tout ceci ou si tu vois d’autres erreurs à éviter qu’il faut absolument surveiller et corriger!

D’autre part,

🍀Si écrire ce n’est pas ton truc ou que tu n’as juste pas le temps, tu peux aller jeter un oeil à mes services de copywriting web.

🍀Si tu es déjà assez satisfait.e de ce que tu as mais que tu aimerais un oeil d’expert pour voir ce que tu peux améliorer, je propose également des audits web. Je scrute les pages de ton site web et reviens avec toi avec un rapport d’améliorations possibles et des techniques pour les implémenter.

🍀Si tu adores ce que j’écris et que tu ne veux pas en perdre une miette, je t’invite à t’inscrire à ma liste de souscription pour être au courant en primeur de tous mes nouveaux contenus et autres astuces! 😉

Au plaisir de te lire.

A bientôt!

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Tu es resté.e sur ta faim? 

Rejoins ma communauté de copywriting en français. 

Ici, pas de spams, juste quelques emails de temps en temps quand je pense que je peux t’apporter quelque chose à propos d’écriture persuasive. 

8 réflexions au sujet de “[COPYWRITING] 5+1 erreurs à éviter si tu veux réussir à convaincre tes clients potentiels”

  1. Super article ! J’adore ta façon d’écrire
    Les infos que tu donnes sont tellement importantes alors merci de nous les faire partager

    Répondre
  2. Article intéressant et surtout attractif : le copywriting c’est vraiment puissant ^^ Cependant… je ne vois pas une grande différence entre ces conseils avisés et ceux applicables à tout autre type de rédaction web. Serait-ce plus dans la forme que dans le fond ?

    Répondre
    • Merci Clémentine !
      Tu as tout à fait raison c’est 5+1 conseils s’adaptent autant à la rédaction web qu’au copywriting.
      Ces deux techniques sont parfaitement complémentaires et sont faites pour fonctionner “main dans la main” (l’une ayant pour objectif d’apporter de la valeur au lecteur et le fidéliser et la 2ème de convaincre le lecteur d’effectuer une action) , pas étonnant qu’elles aient des points communs

      Répondre
  3. Merci Nadia pour ces conseils, je vais m’empresser de les appliquer, as-tu déjà fait des articles sur les méthodes de copywriting comme la méthode AIDA ou PAS, je serai bien intéressé de les lire 😉

    Répondre
    • Merci Vincent !
      Pour ce qui est des formules PAS ou AIDA, c’est effectivement prévu dans mon calendrier pour “la rentrée”. Là mes articles de l’été sont déjà préparés. Si tu as une préférence pour l’une ou l’autre, n’hésite pas à me le dire d’ailleurs. Je peux m’adapter

      Répondre

Laisser un commentaire